Communiqué

Le NPD fustige les conservateurs pour avoir donné le feu vert à la destruction de lacs

OTTAWA - Aujourd'hui, le critique du NPD en matière de pêches et océans, Peter Stoffer (Sackville-Eastern Shore), a exhorté le ministre des Pêches, Loyola Hearn, à ne pas permettre aux compagnies minières de transformer des lacs sains en dépotoirs de résidus miniers toxiques.

« C'est scandalisant qu'en 2006, notre gouvernement fédéral puisse permettre que des lacs sains soient transformés en dépôts de déblais », a dit le député Stoffer. « D'un trait de plume, ils ont destiné deux lacs sains à Terre-Neuve à la destruction. De nombreuses espèces vivent dans ces deux lacs, dont des truites, des saumons atlantiques, des loutres et d'autres espèces aquatiques. Plusieurs autres lacs seront sacrifiés si le gouvernement ne modifie pas les règlements immédiatement. »

Deux lacs à Terre-Neuve (Trout Pond et un lac sans nom) sont voués à la destruction en raison de leur placement sur l'annexe 2 du Règlement sur les effluents des mines de métaux (REMM), dans le cadre de la Loi sur les pêches, qui redéfinit ces lacs comme réservoirs de résidus miniers.

Ce sera la première fois que des lacs sains, avec de bonnes populations de poissons, seront voués à la destruction en raison de leur placement sur l'annexe 2, une décision qui va à l'encontre de l'esprit du REMM. Au moins neuf autres lacs sains au Canada pourraient subir le même sort.

« L'annexe 2 du REMM n'est qu'une grande subvention publique allouée à l'industrie minière », a dit Catherine Coumans, coordonnatrice des recherches à Mines alerte Canada. « C'est incroyable que l'industrie minière soit dotée de sa propre annexe dans le cadre de la Loi sur les pêches, qui lui permet d'empoisonner des lacs sains. Actuellement, nous subventionnons cette industrie en sacrifiant des lacs canadiens, notre héritage commun qui devrait être préservé pour les générations futures. »

Lorraine Michael, chef du NPD de Terre-Neuve et de Labrador, s'est également dite très inquiète que le gouvernement provincial permette à Aur Resources de déposer des résidus dans Trout Pond en raison des modifications au REMM fédéral. « Il paraît qu'ils sont disposés à accorder des permis pour détruire des lacs sans se renseigner davantage. Si les résidus miniers s'échappent, ils pollueront le plus grand réseau fluvial de l'île, reconnu pour sa population de saumon pendant les migrations », a dit Mme. Michael.

« J'exhorte le ministre Hearn à mettre fin à cette pratique dès maintenant », a dit le député Stoffer. « Il devrait aussi réviser la formulation de la Loi sur les pêches. Permettre aux compagnies minières de déposer des résidus dans des lacs, c'est enfreindre la section 36(6) de la Loi sur les pêches qui interdit le dépôt de matériaux délétères (toxiques ou nuisibles) dans des eaux fréquentées de poissons. »

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Mines Alerte : (613) 569-3439 ou le bureau de Peter Stoffer : (613) 995-5822 ou (902) 861-2311