Communiqué

Les Innus sont forcés à protester les activités d'exploration de Cap-Ex Ventures

(Ottawa) MiningWatch Canada s'est dit étonné d’apprendre que Cap-Ex Ventures Ltd. (Cap-Ex), une compagnie d’exploration minière de Vancouver, effectue des travaux d’exploration en violation directe d’ententes conclues avec les Innu de Uashat mak Mani-Utenam (ITUM), malgré les effort considérables d’ITUM en vue d’établir une relation avec Cap-Ex et d’arriver à une entente qui aurait pour objet de donner leur consentement à des travaux d'exploration sur leur territoire traditionnel.

Sur le territoire d’ITUM, le long de la frontière qui sépare le Québec et le Labrador, se trouvent des gisements riches en minerai de fer dans la Fosse du Labrador qui ammènent  une grande quantité d’activités minières . Le territoire d’ITUM a déjà subi des impacts importants résultant d’activités minières antérieures. Il existe plusieurs endroits qui ont été ravagés qui n’ont toujours pas été restaurés. Le boom minier et les nombreuses activités d’exploration des dernières années dans la région a forcé ITUM à adopter des mesures pour défendre leur territoire contre d’autres impacts inacceptables et pour s’assurer du respect de leurs droits à la consultation, à l’accommodement et au consentement par rapport à tous les travaux envisagés. Parmi ces efforts, ITUM a interdit l’accès, en juillet 2010, à une société minière afin de pousser cette compagnie à la table des négociations.

Les Uashaunnuat revendiquent des droits ancestraux, y compris le titre, et des droits issus de traité, à l’égard des terres qui font l’objet des concessions minières de Cap-Ex. Les Innus continuent de pratiquer leurs activités traditionnelles sur ces terres dont la chasse, la pêche et la cueillette. Une portion des concessions minières soulève des préoccupations particulières puisqu’elle se trouve dans la région qui longe la rivière Howells, un endroit qui demeure, à ce jour, vierge et est considéré comme étant sacré pour les Innus. Le 24 juin (Fête de la St-Jean Baptiste) ITUM a participé à une séance de consultation à Montréal avec Cap-Ex dans le but d’accommoder celle-ci. Les deux parties sont arrivées à une entente et le rapport de consultation requis a été envoyé au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, ce qui a fait en sorte que Cap-Ex a pu recevoir ses permis pour l’exploration minière dans la région.

Depuis ce temps, Cap-Ex a commencé son programme de travaux d’exploration sans consulter ITUM, une violation directe de l'entente du 24 juin, et prétend qu’il n’y a jamais eu d’entente avec ITUM. Les Innus exigent que leurs droits et leur territoire soient respectés et répondra à cette violation avec une demande au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador de retirer les permis émis à Cap-Ex.

Ramsey Hart, le coordonnateur du programme de MiningWatch au Canada, a offert le commentaire suivant sur le sujet : “Le comportement de Cap-Ex va à l’encontre des valeurs de réconciliation et de coexistence paisible auxquels se sont engagés les Canadiens à travers la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Les actionnaires de Cap-Ex devraient être très inquiets que leurs investissements soient en train d’être mis à risque par cette approche archaïque et irresponsable à l’exploration minière dans le territoire d’ITUM”.

MiningWatch continuera à suivre les développements et à fournir à ITUM un support logistique dans leurs efforts de protéger leur territoire et de défendre leurs droits.

-30-­

Contact:
Ramsey Hart, Coordonnateur Programme canadien, MiningWatch Canada – 613-569-3439
Georges-Ernest Grégoire, Chef ITUM – 416-666-0207