Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Ami(e)s de Mines Alerte

Projet minier à haut risque pour les Québécois : Des citoyens préoccupés rencontrent le ministre Pierre Fitzgibbon

Source: 
COPH

Montréal / Lanaudière, 28 octobre 2019 – Des citoyens de la Coalition des opposants à un projet minier en Haute-Matawinie (COPH) rencontrent aujourd’hui le ministre de l’Économie et de l’Innovation et de la région de Lanaudère, M. Pierre Fitzgibbon, pour lui partager leurs préoccupations face au projet minier de Nouveau Monde Graphite situé à Saint-Michel-des-Saints, entre le parc du Mont Tremblant et celui du Lac Taureau.  

« Ce projet représente d’immenses risques pour l’environnement et pour le portefeuille des Québécois. Nous sommes heureux que le ministre accepte d’entendre nos préoccupations », affirme Mme May Dagher, membre de la coalition citoyenne.

Le projet minier sera évalué prochainement par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement du Québec (BAPE). Mme Dagher : « Peut-on compter sur l’engagement du ministre de respecter l’évaluation et les recommandations du BAPE? C’est ce que nous lui demanderons ».

Des représentants de la coalition citoyenne seront disponibles pour répondre aux questions des médias à la suite de la rencontre avec le ministre à partir de 16h30 aujourd’hui.

Faits saillants :

  • Nouveau Monde Graphite est une petite compagnie minière qui a vu son titre en bourse chuter de 50% de valeur depuis deux ans.
  • Une récente analyse d’un ingénier minier de 35 ans d’expérience conclut que la viabilité économique du projet « n'est pas démontrée », que les hypothèses financières sont « peu prudentes », et que le projet est « vulnérable » face aux grands joueurs internationaux qui contrôlent le marché du graphite. La multinationale Imerys, pourtant déjà implantée au Québec, a notamment préféré acheter un autre projet plutôt que celui-ci.
  • Bien que la compagnie affirme avoir 80% d’appui de la population locale, des représentants mêmes de la compagnie nous confirment que le sondage est déficient et qu’il ne tient pas compte d’environ 50% de la population qui est composée de villégiateurs. À ce jour, plus de 7300 citoyens ont signé une pétition contre ce projet.
  • Si autorisé, le projet produirait plus de 107 millions de tonnes de déchets miniers, dont près de 50% potentiellement générateurs d’acide et d’autres polluants. Autant les citoyens que des experts de divers ministères et organismes sont préoccupés.
  • Le projet sera évalué par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement en 2020.

Pour information :

May Dagher, Coalition des opposants à un projet minier en Haute-Matawinie, c.438-820-5800

 

La Coalition des opposants à un projet minier en Haute-Matawinie (COPH) représentent une centaine de propriétaires, villégiateurs, commerçants du secteur de Saint-Michel-des-Saints. La vision de la Coalition privilégie des projets économiques récréotouristiques clairement orientés vers le respect des paysages, de la nature et de la tranquillité des lieux. www.lacoph.com et pétition