Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Communiqué

Boom minier pour le lithium et le graphite: Élus et citoyens appellent Québec à mieux baliser l’industrie

Ottawa/Montréal, 14 novembre 2019. Alors que se tient aujourd’hui la toute première édition de la conférence internationale « Pour que le climat ait meilleure mine », à Ottawa, une nouvelle analyse révèle un boom minier explosif au Québec pour les minéraux utilisés dans l’électrification des transports. Le graphite et le lithium arrivent en tête, avec des hausses respectives de 50% et 789% des dépenses depuis cinq ans. Des élus et des citoyens appellent Québec à mieux baliser l’industrie. 

« Nous sommes très préoccupés par cette nouvelle « ruée vers l’or » dans l’Outaouais, les Laurentides et Lanaudière, à proximité de nombreux parcs nationaux et régionaux, des réserves fauniques et des sites à haute valeur écologique » affirme Louis St-Hilaire du Regroupement de protection des lacs de la Petite-Nation. 

M. St-Hilaire insiste : « Nous ne sommes pas une région minière! Nous demandons à Québec d’interdire les activités minières dans les zones désignées par les MRC comme étant réservées à la villégiature, au récréo-tourisme, à l’éco-tourisme et à la foresterie ».

L’analyse, réalisée conjointement avec l’organisme MiningWatch Canada, s’appuie sur les récentes données de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) et du Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelle du Québec. Les organismes comptent la transmettre au gouvernement du Québec dans le cadre des consultations sur le Plan d’électrification et de changements climatiques 2020-2030.

Ugo Lapointe de MiningWatch Canada explique : « Selon les projections actuelles, le déploiement à grande échelle de l’électrification des transports, et la volonté de Québec pour développer une industrie de piles électriques, requerra des quantités phénoménales de métaux et de minéraux pour générer, transmettre et emmagasiner l’énergie. » Il ajoute : « Le défi est donc immense : comment répondre à l’urgence climatique tout en assurant un approvisionnement responsable des minéraux nécessaires à la transition énergétique ».

Gestion des déchets miniers, pollution de l’eau, impacts sociaux : l’industrie minière engendre des impacts importants. Au cours des dernières semaines, cinq municipalités de la MRC de Papineau ont adopté des résolutions en appui au mouvement citoyen qui réclame de protéger l’eau et le territoire dans la région. 

« Le recyclage, l’économie circulaire et d’autres incitatifs peuvent et doivent aussi jouer un plus grand rôle pour réduire les besoins à la source », insiste M. Lapointe.

Maire de Duhamel à la conférence internationale M. David Pharand, maire de la petite municipalité Duhamel, accompagne aujourd’hui le Regroupement pour la protection des lacs de la Petite-Nation à la conférence internationale chapeautée par MiningWatch Canada. Il réclame que les municipalités et les MRC aient plus de pouvoirs pour baliser l’industrie. D’autres élus, citoyens et organismes touchés par le boom du lithium et du graphite au Québec seront également présents. Des élus et des organismes se rendront à Québec la semaine prochaine dans le cadre du Congrès Québec Mines + Énergie.

-30-

Pour information : -    Ugo Lapointe, MiningWatch Canada, c.514-708-0134 -    Louis St-Hilaire, Regroupement pour la protection des lacs de la Petite-Nation, info@aplg.ca