EnglishEspañolFrançais

21 Municipalités S'opposent au Boom Minier Dans le Sud du Québec

Source: 
Coalition Québec Meilleure Mine – Regroupement de Protection des Lacs de la Petite-Nation – MRC Papineau – Municipalité Duhamel

(Duhamel) Fort de l'appui de toutes les municipalités de la MRC Papineau ainsi que de nombreux organismes, le Regroupement de Protection des Lacs de la Petite-Nation (RPLPN) annonce une importante campagne d’affichage dans 21 municipalités de la MRC Papineau contre l'envahissement de notre territoire par l'industrie de l'exploration minière du graphite.

Au total, 50 affiches de grand format ont été installées dans 21 municipalités en Outaouais. On y retrouve le nom de ces municipalités suivi du message : « Incompatible à l'activité minière ».

Pour Louis St-Hilaire, porte-parole du Regroupement, « On assiste actuellement à l'équivalent d'une ruée vers l'or dans Papineau. Ce que les compagnies recherchent c’est du graphite, un minerai dit d'avenir, qui est abondant dans notre région ainsi que dans les Laurentides et dans Lanaudière. On assiste actuellement à une prolifération de nouveaux "claims" ainsi qu’à du forage intensif. L’exploitation de ce minerai se fait par le biais de mines à ciel ouvert de très grandes dimensions qui ont un impact majeur sur l'environnement, le territoire et ceux qui l'habitent. Les risques de "destruction durable" sont nombreux ».

Benoit Lauzon, Préfet de la MRC de Papineau : « Nos citoyens sont très attachés à notre territoire, parsemé de lacs et cours d'eau exceptionnels. On entend très clairement leur message et nous le partageons : dans les règles actuelles du gouvernement, notre MRC est incompatible à l'activité minière ».

David Pharand, maire de Duhamel : « Le gouvernement du Québec et l'industrie minière font beaucoup de publicité sur les minéraux d'avenir. Mais dans ce dossier, c’est aussi de notre avenir dont il est question et on aimerait avoir un mot à dire sur le sujet. Pour l'instant, on n’a aucune écoute du gouvernement et on craint de devenir une région sacrifiée. On a d'autres plans pour notre magnifique territoire. On ne peut donc qu'être pleinement d'accord avec la campagne du Regroupement et affirmer que notre municipalité est Incompatible à l'activité minière ».

Le Regroupement de Protection des Lacs de la Petite-Nation annonce aussi le lancement de son site Web que vous pouvez trouver sous l'adresse protectionpetitenation.com.

« Nous entrons maintenant dans l'ère des minéraux. Dans le sud du Québec, très peu de gens connaissent l'impact que l'exploitation minière peut avoir sur un territoire, particulièrement lorsqu’il s'agit de mines à ciel ouvert. Vous trouverez sur notre site internet une grande quantité d'informations sur la situation de l'exploration minière dans notre région mais aussi sur plusieurs autres volets de ce dossier qui, qu'on le veuille ou non, fait désormais partie de la vie des citoyens du sud du Québec », indique Louis St-Hilaire.

Regroupement de Protection des Lacs de la Petite-Nation : Site Web | Facebook