Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Communiqué

Les Algonquins sont plus que des acteurs partie prenante : les communautés autochtones de Wolf Lake et d’Eagle Village exigent un processus de révision à propos des enjeux du projet minier à ciel ouvert de terres rares

(Témiscaming, Québec/Territoire Algonquin) Le vendredi 4 mars 2011, des représentants de Wolf Lake et d’Eagle Village, deux Premières Nations Algonquines, ont présenté aux officiers de la Matamec Exploration Inc., un document contenant un processus de révision pour le projet d’une mine à ciel ouvert d’éléments de terres rares sur leur territoire traditionnel. Les leaders de ces deux communautés algonquines veulent s’assurer qu’il y ait un processus de révision qui tiendra compte de leurs droits constitutionnelset qui respectera leur culture, leurs connaissances de etl’utilisation du dit territoire.

D’après Harry St-Denis, chef de la Première Nation de Wolf Lake : « Jusqu’à date, Matamec considère nos deux Premières Nations comme de simples acteurs partie prenante. La compagnie ne nous a pas consultées de manière intelligente sur leurs activités, sur l’étendue de leur exploitation ou sur les moyens de recherches employés pour établir l’impact éventuel de ce mine à ciel ouvert près de la rivière Kipawa qui se déverse dans le lac Kipawa ».

Suite à une présentation par Matamec, les représentants algonquins ont signalé que leurs Premières Nations ont toujours protégé leurs droits ancestraux sur le site des dépôts de terres rares. Ils ont soumis une ébauche d’un protocole d’entente à la vice-présidente de la compagnie, Madame Aline Leclerc. Ce document prévoit une consultation et processus de révision entre les deux Premières Nations Algonquines et Matamec pour déterminer les enjeux environnementaux, culturels, sociaux et économiques de cette exploitation sur le territoire algonquin.

La vice- présidente de Matamec a confirmé que sa compagnie examinera leur document et leur fournira une réponse dans un délai de deux semaines.

Monsieur Jimmy Constant, chef de la Première Nation d’Eagle Village a cité que: « Suite à l’évaluation des enjeux par opposition aux avantages,et en consultation avec Matamec, nos deux Premières Nations décideront si nous consentions ou non à ce projet minier ».

Pour plus de renseignements :
Chef Harry St-Denis, Première Nation Wolf Lake : 819-627-3628
Chef Jimmy Constant, Première Nation Eagle Village : 819-627-3455