Communiqué

Alerte aux investisseurs : Tahoe Resources est un investissement dangereux

Source: 
NISGUA et Mines Alerte

Alerte aux investisseurs: Tahoe Resources Inc. (TSX: THO.Ca; NYSE: TAHO)

(Ottawa/Guatemala City) – NISGUA et Mines Alerte ont émis un avertissement aux investisseurs de Tahoe Resources face au projet Escobal, en raison de l'absence d'appui local et l'augmentation de la violence et de la répression dans la région.

Les risques identifiés sont :

  1. Tahoe Resources ne possède pas la licence sociale pour opérer le projet Escobal;
  2. Il est très probable que le conflit et la violence persisteront si le projet minier continue d'être imposé sans le consentement des communautés, en raison de la violence récente attribuée aux forces armées de l'État, à un groupe armé illégal, ainsi qu'à la sécurité privée de la compagnie;
  3. L'implication de membres du personnel de sécurité de la compagnie dans des actes de violence récents pourrait mener à des poursuites civiles, comme on a déjà vu dans d'autres conflits associés à des compagnies minières canadiennes;
  4. Tahoe Resources est déjà sous enquête au Guatemala pour contamination industrielle des eaux près du site minier d'Escobal;
  5. L'incapacité des régulateurs guatémaltèques à répondre aux plaintes des résidents avant l'octroi du permis d'exploitation à la compagnie, lequel est en appel, ce qui met en péril celui-ci;
  6. La répétition de modèles similaires au Guatemala touchant l'industrie minière, notamment concernant la mine Marlin de Goldcorp, incluant l'absence de consultation préalable auprès des communautés, le ciblage de manifestants pacifiques à travers le système judiciaire et la mise en production du projet en pleine violence et répression, la compagnie risque très probablement d'être l'objet de futures manifestations.

Le projet est situé dans la municipalité de San Rafael Las Flores dans le département de Santa Rosa. Depuis plus de trois ans, les communautés locales ont manifesté pacifiquement leur opposition au projet d'exploitation minière en raison des inquiétudes quant aux potentiels impacts négatifs sociaux et environnementaux. Douze référendums au niveau local et communautaire ont été réalisés au cours desquels plus de 90% des participants ont voté contre la mine.

Tahoe Resources a reçu sa licence d’exploitation pour la mine d'argent Escobal au début d’avril 2013, malgré l'opposition sociale généralisée au projet et en dépit de plaintes non adressées contre l'octroi du permis.

Le projet de Tahoe a provoqué une augmentation de conflits dans la région, qui a culminé le 27 avril lorsque des agents de  sécurité privée de l'entreprise ont tiré sur des membres de la communauté, blessant six hommes, dont deux grièvement. Contrairement aux déclarations de l'entreprise, un porte-parole de l'Hôpital Roosevelt de Guatemala City a déclaré que des balles réelles avaient été utilisées. Alberto Rotondo, responsable de la sécurité pour Minera San Rafael, filiale guatémaltèque appartenant exclusivement  à Tahoe Resources, a été arrêté et est accusé d'avoir causé des lésions corporelles légères et graves, et pour obstruction à l'enquête pour altération des lieux du crime. Deux autres employés de la mine ont été arrêtés dans le cadre de la récente flambée de violence, notamment pour le meurtre d'un policier.

Le 2 mai, le gouvernement guatémaltèque a décrété l'état de siège à San Rafael Las Flores, où le projet Escobal de Tahoe est situé, rendant illégale toute manifestation publique ou consultation populaire tant que les mesures sont en place. Les activistes locaux ont été parmi les personnes ciblées dans des raids et des détentions.

NISGUA et Mines Alerte enverront leur rapport aux analystes et aux actionnaires principaux  deTahoe Resources Ltd, y compris le Fonds de pension du Canada, qui détient 439.000 parts dans Tahoe, d’une  valeur d'environ 9 millions de dollars CAD.

Contacts:

  • Jen Moore, Mines Alerte, (613) 569-3439, jen(at)miningwatch.ca
  • Bridget Brehen, NISGUA, (510) 868 0612, bridget(at)nisgua.org