Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Affaires Douteuses, Pratiques Douteuses : Le soutien du gouvernement fédéral aux entreprises minières, pétrolière et gazière

Jamie Kneen Communications and Outreach Coordinator responsible for: strategic research, social media, and public engagement; our Africa program, environmental assessment, and uranium mining.

Rapport du Réseau canadien sur la reddition de comptes des entreprises : La grande industrie minière, pétrolière et gazière n'est pas sans tache. Les projets extractifs opposent souvent, d'un côté, les investisseurs, les entreprises et les gouvernements nationaux et, de l'autre côté, des populations et des groupes autochtones qui cherchent à protéger les terres et les ressources qui assurent leur subsistance. Dans leur recherche de profit, certains gouvernements et certaines entreprises extractives rognent sur la protection de l'environnement et se rendent complices de violations des droits de la personne.

Des entreprises extractives canadiennes ont été impliquées dans des controverses partout dans le monde, de la Californie au Soudan en passant par le Guatemala et ailleurs. Or le gouvernement canadien fournit de l'aide au secteur extractif souvent sans assurer la population qu'un projet ne sera pas nuisible à l'environnement et ne violera pas les droits de la personne. Dans certains cas, le gouvernement a soutenu des projets après que des abus bien documentés en matière d'environnement et/ou de droits de la personne aient été révélés. Voir le sommaire et le rapport entier a www.halifaxinitiative.org/pratiquesdouteuses/index.

Le Réseau canadien sur la reddition de comptes des entreprises demande au gouvernement canadien de dépasser les mesures strictement volontaires de responsabilité sociale des entreprises. Le gouvernement doit réglementer les pratiques des entreprises canadiennes du secteur extractif exerçant des activités à l’étranger. Des organisations non gouvernementales, des Églises, des groupes syndicaux et d’autres organismes de la société civile préoccupés par l’impact négatif des industries extractives canadiennes sur les droits de la personne et sur l’environnement ont adhéré à ce réseau.